vendredi 16 novembre 2007

Le Mangana - Ou l'histoire d'une inauguration 4 mois après...


Flash-back... 14 juillet 2007, soirée au consulat
22h12 :
une voix : "Allez on ferme"
une autre voix : "Comment ça vous fermez ?"
une voix : "Ben la fontaine de chocolat est vide, la tireuse est vide, le consul est fin saoûl, il fait nuit, les gens sont presque tous partis, il est temps de vous virer!"
une deuxième autre voix : "le Mangana ouvre aujourd'hui, viendez tous c'est juste derrière"
en choeur les rescapés : "ok let's go !"
une voix (soulagée) : "merci d'être passé et bonne fin de soirée"
Direction donc le Mangana, tous fin bourrés pour continuer cette soirée commencée 3h plus tôt.
Pas de souvenirs flagrants si ce n'est qu'il y a un peu de monde (je dis un peu hein), que c'est un peu trop éclairé après l'obscurité des jardins du consulat, et que je prends un verre que je ne paie pas. Ouverture signifie pour moi poivrot de la fête nationale, un verre gratis !
Après un verre hop direction ailleurs, je ne sais plus où.
Puis l'été passe, vient le ramadan, découverte que le Mangana c'est aussi dans une autre partie un restaurant qui propose de bons ftours ! La vue est là, magnifique puisqu'on domine toute la baie. Alors qu'au bar la vue a été bouchée, le restaurant nous fait retrouver ce panorama qui existait avec le café qui précédait ce lieu !
Enfin vient hier soir, le 15 novembre, un jeudi comme un autre ou presque. Cette fois Philippe (le patron) a réaménagé un peu le bar, changé les enceintes de place, et décidé de faire une inauguration en bonne et due forme en envoyant de par la ville 1000 invitations.
Comme de toujours à Tanger, pas besoin d'en avoir une pour rentrer. Pour ma part mes béquilles ont le fait le boulot, m'attirant tout de suite la sympathie commerciale du patron malgré mon accoutrement pas des grandes soirées...
Une fois rentré, open-bar mes amis. Ca démarrait à 20h et finissait à 22h. On s'est pas privé, surtout qu'on était dedans à 20h05...
Du monde et du beau ("toute la jeunesse friquée de Tanger" dixit F.) Des Ganouas, une danseuse du ventre, de tous les âges mais du même milieu, des petits fours et de l'alcool à volonté (après le Red Label épuisé, on est passé au Chivas...cool). Un dernier verre pris à 21h58..ouf ! Quoique les retardataires, se disant retardataires en tout cas, ont réussi à grapiller quelques coups après l'heure !
Une bonne soirée donc à discuter avec plein de gens, à me faire plaindre en béquilles ("Et qu'est-ce que t'as fait encore ?"), à boire et à profiter.
Les mauvaises langues diront que l'inauguration était surtout pour relancer un endroit qui ne marchait pas bien. C'est possible, en tout cas hier c'était plein ! Qui vivra verra pour la suite.
Mais si Philippe décide de réinaugurer, on sera là pas de souci !
Une anecdote quand même. Après 22h, une coupure d'électricité ayant coupé la caisse, les verres sont redevenus gratuits le temps de trouver le bon plomb (10 minutes au bas mot), et les toilettes ont été éclairées à la bougie !


Lieu : Complexe Dawliz derrière le consulat. Au centre donc et à côté du lounge
Class : High class
Prix d'une bière : 25 dhs minimum
Pour les filles : pas de problèmes, bien fréquenté par la jeunesse friquée
Intérêt : pour une inauguration. Propre et joli, pour voir du beau monde !

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Belle revue ! Ca donne envie ! :-)

Anonyme a dit…

ça rouvre bientôt!! trés bientôt
voilà c'est dit !!

Ava a dit…

Keep up the good work.